Skip to main content

Voix chantée & parlée. Méthodes, acoustique, physiologie, santé;

Tout ce que vous avez osé demander sur la voix sans jamais le savoir.

Accueil
Qui sommes-nous ?
Jounal OPERA National Par
Contactez-nous
Plan du site
Prochaines conferences
Conferences et congres
COURS VOIX
Pousse Tire de la voix
paralysie récurentielle r
ACOUSTIQUE LE LA VOIX
Hygiene vocale
Reflux Pharyngo Larynge
Reflux Diet
Chlorophylle
PUBLICATIONS
Livres Biblio
Actualites
standards for singinging
Cost 2013 Copenhagen
E Bianco College de Franc
Eurovox 2003 Oslo
Vocal Hygiene in English
Voice Pousse Tire
Respiration
souffle ou Resonance
Voix de fausset Voix de t
Roland Barthes et la voix
CITATIONS
RIO Cours
RIO Cours 2013
PortoGalinhasBrasil
cordes vocales tenor
VOIX YAGES
videos
allez sur mon nouveau site: www.revoice2.com

ACOUSTIQUE DE LA VOIX. (voir aussi sur le site la page cours voix)

QUELQUES RAPPELS D’ACOUSTIQUE :

 

Le son chanté ou parlé se compose de:
•    une note fondamentale qui porte la fréquence émise (220 Hz pour le la par exemple)
•    des harmoniques, ayant pour fréquence des multiples de la fréquence fondamentale. Ces harmoniques vont être plus ou moins amplifiées et former des formants.


Il y a plusieurs types de formants, tous très importants.
Les formants des voyelles permettent de faire reconnaitre la voyelle utilisée. Elle-même peut être légèrement modifiée selon l’accent, les habitudes vocales, la hauteur de la note chantée.


 Le 3ème formant, le formant des chanteurs, permet à la voix de s’imposer au-dessus du bruit d’un orchestre, alors que l’intensité des sons vocaux est souvent beaucoup moins forte que celle de l’orchestre. Grâce à ce formant, la voix se diffuse dans la salle, et empêche celui qui l’émet de devoir chanter un son poussé ou trop fort. Cela lui évite des nodules sur les cordes vocales. En amplifiant les harmoniques au niveau de ce fameux formant, la voix paraît forte à l’auditeur, et d’une qualité bien meilleure, sans tension excessive, fatigue vocale, ni lésion de forçage sur les cordes vocales.

 


Dans J. Sunberg, (the science of the singing voice 1987) on lit que :

•    Le premier formant est surtout sensible à l’ouverture de la bouche, à la position de la mâchoire, et en dehors de la reconnaissance de la voyelle, il va véhiculer l’expression d’un certain nombre de sentiments. Chez un acteur, une ouverture exagérée de la bouche signifie la colère, et en même temps élève le premier formant.
•    Le 2ème formant passe par la forme de la langue. Quand on augmente la contraction de la partie antérieure de la langue, le 2ème formant gagne en intensité. Ainsi, pour un « i »  le deuxième formant est très important, via la contraction antérieure de la langue. Si elle se contracte dans la région du voile, le deuxième formant y perd. A l’observation de la langue d’un chanteur, il est possible de juger si le son comportera ou non suffisamment d’harmoniques graves, médianes ou aiguës. Si le chanteur contracte un peu plus la pointe, les harmoniques aiguës vont augmenter, si au contraire il y a trop d’harmoniques graves, il lui suffit de décontracter la base. 

•    Le 3ème formant est très sensible aux mouvements de la pointe de la langue et  plus particulièrement à la taille de la cavité située juste derrière les incisives.
•    Le 4ème formant reflète la forme du tube laryngé.
•    Le 4ème et le 5ème formant dépendent de la longueur de tout l’appareil vocal. Ici la respiration intervient beaucoup : si on abaisse le diaphragme, la longueur de l’appareil augmente, si au contraire on laisse remonter le diaphragme, (en fin de phrase, et pour certaines personnes dès le début du son) l’appareil vocal se raccourcit. Une autre façon d’allonger l’appareil vocal (et donc d’augmenter le 5ème formant) consiste à placer les lèvres en avant (c’est la protrusion des lèvres) ce qui est nécessaire pour certaines voyelles ou pour certains sons.


En dehors de la reconnaissance de la voyelle, la puissance des différents formants influe sur la durée de la note et joue sur la liaison, la diffusion, l’expressivité, etc...